Des quakers, l'Amérique du milieu XIX, une femme, des esclaves.

En voici le résumé figurant sur la quatrième de couverture:

Quand Honor Bright se décide à franchir l'Atlantique pour accompagner, au coeur de l'Ohio, sa soeur promise à un Anglais fraîchement émigré, elle pense pouvoir recréer auprès d'une nouvelle communauté le calme de son existence de jeune quaker : broderie, prière, silence. Mais l'Amérique de 1850 est aussi périlleuse qu'enchanteresse ; rien dans cette terre ne résonne pour elle d'un écho familier. Sa soeur emportée par la fièvre jaune à peine le pied posé sur le sol américain, Honor se retrouve seule sur les routes accidentées du Nouveau Monde. Très vite, elle fait la connaissance de personnages hauts en couleur. Parmi eux, Donovan, «chasseur d'esclaves», homme brutal et sans scrupules qui, pourtant, ébranle les plus profonds de ses sentiments. Mais Honor se méfie des voies divergentes. En épousant un jeune fermier quaker, elle croit avoir fait un choix raisonnable. Jusqu'au jour où elle découvre l'existence d'un «chemin de fer clandestin», réseau de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada

Malgré quelques longueurs, ce livre m'a plutôt plu.

En plus de faire face au décès de sa soeur, Honor doit en plus s'adapter à sa nouvelle vie. D'abord en tant que "soeur" de la fiancée décédée puis en tant qu'épouse, belle-fille et belle-soeur. Elle peut heureusement compter sur une amie qui la poussera à s'émanciper un peu de sa religion si stricte

Décidera-t-elle d'aider ces esclaves qui fuient vers le Canada, en quête de liberté? Le choix ne va pas être facile à faire car les enjeux sont importants.

Bien que connaissant de nom le roman La jeune fille à la perle, je ne l'ai pas lu. Mais après ce bon moment passé avec la plume de Tracy Chevalier, j'ai bien envie de m'y mettre.

la-derniere-fugitive,M132857