Pourquoi? Cette question restera sans doute sans réponse. Depuis hier, j'ai la gorge serrée, je ne suis pas loin de pleurer même.

Pleurer... Ai-je le droit de pleurer alors que je ne connaissais pas personnellement les victimes et que je ne lisais même pas Charlie Hebdo? OUI!!! Car elles se battaient pour la liberté d'expression, ce droit si précieux que certains voudraient voir disparaître.

Les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens alors je voudrais juste rendre hommage, moi, le petit blog à

Cabu, Charb, Wolinsky, Tignous, Philippe Honoré, Bernard Maris, Michel Renaud, Elsa Cayat, Mustapha O, Frédéric, Franck et AHmed.

Et mercredi prochain, puisque l'équipe projète de sortir un numéro, j'iari pour la première fois acheter mon Charlie Hebdo.

Parce qu'on est tous Charlie et qu'il faut absolument que ce journal continue de vivre.

index